BLOGUE CITOYEN

GRAFFICI.CA présente ici son équipe de blogueurs, des citoyens de divers horizons, qui vous surprendront par leurs billets, leurs récits et leurs poésies bien sentis, diversifiés et accessibles.
Pour prendre votre tour dans vos lettres ouvertes... Écrivez à redaction@graffici.ca.

NOTE DE LA RÉDACTION

Les blogueurs sur GRAFFICI.CA ne sont pas à l'emploi de l'entreprise. Ils ont tous accepté de s'engager, bénévolement, pour apporter une diversité de point de vue dans notre média. Les opinions véhiculées dans ces textes n'engagent que leur signataire. Il en va de même pour les lettres ouvertes.

Dire une chose et faire le contraire
Gaspésie

Dire une chose et faire le contraire

10 novembre, 21h44 Par : Robert Arsenault, blogueur

BONAVENTURE, novembre 2017 – Notre blogueur Robert Arsenault dénonce la réforme de l’aide sociale prônée par  le ministre François Blais. Les pénalités qui seraient imposées aux prestataires qui refusent de participer à un plan d’intégration à l’emploi sont contreproductives, dit-il. Il n’est pas le seul à le dire : le ministre l’explique lui-même dans un livre qu’il a écrit en 2001, rappelle notre blogueur.

On vient tous d’ailleurs
Gaspésie

On vient tous d’ailleurs

3 novembre, 12h01 Par : Pascal Alain, chroniqueur

CARLETON-SUR-MER, novembre 2017 – L’été 2017 aura été marqué par la question des migrants, des immigrants ou des réfugiés, peu importe comment on les appelle, non seulement aux États-Unis, mais également ici, au Québec. Des commentaires de toutes sortes, souvent haineux, ont été exprimés par des gérants d’estrade qui ont inondé les réseaux sociaux et les tribunes téléphoniques de certaines radios de Québec. Dans le même élan, des manifestants et des organismes d’extrême droite ont repris du service. Et pourtant, on vient tous d’ailleurs…

À la recherche de l’harmonie
Gaspésie

À la recherche de l’harmonie

31 octobre, 13h40 Par : David Lonergan, blogueur culturel

CAP-CHAT, octobre 2017 – Il est difficile de tuer son chien. Tous ceux qui ont eu un animal de compagnie le savent. On s’attache à son animal, on l’aime. Pourtant, viens un moment où on n’a plus le choix, et plutôt que de le laisser souffrir, on le fait euthanasier. Geneviève Boudreau a construit son recueil de poésie autour de ce moment.

Quand l’attractivité des municipalités passe par le loisir et le sport
Gaspésie

Quand l’attractivité des municipalités passe par le loisir et le sport

26 octobre, 19h42 Par : Eve Bourret, Unité régionale loisir et sport

CAPLAN, octobre 2017 – Être élu municipal en 2017, ce n’est plus seulement une question de gestion des matières résiduelles et de réfection de la voirie. En effet, pour séduire la population, les candidats à la mairie devront faire preuve d’adresse en proposant des projets rassembleurs, entre autres en matière de saines habitudes de vie et de gestion des infrastructures.

Pourquoi pas davantage de maires à temps complet?
Gaspésie

Pourquoi pas davantage de maires à temps complet?

23 octobre, 10h37 Par : Gilles Gagné, éditorialiste

CARLETON-SUR-MER, octobre 2017 – Dans quelques municipalités de la Gaspésie, l’un des principaux sujets de débat en prévision du scrutin du 5 novembre consiste à déterminer s’il est pertinent d’avoir un maire à temps complet. À Bonaventure par exemple, deux candidats à la mairie, Caroline Duchesne et Bernard Babin, s’engagent à ne pas être maires à temps complet.

Pour une réconciliation avec les communautés micmaques de la Gaspésie
Gaspésie

Pour une réconciliation avec les communautés micmaques de la Gaspésie

10 octobre, 11h28 Par : David Bigaouette, blogueur citoyen

RIMOUSKI, octobre 2017 – Depuis quelque temps en Gaspésie, on peut constater que le vent commence à tourner en faveur des Micmacs: leur présence sur le territoire est de plus en plus affirmée dans plusieurs sphères de la société. Leur participation est indispensable au développement régional de la Gaspésie, estime notre nouveau blogueur, David Bigaouette.

LA PORTEUSE
Bonaventure

LA PORTEUSE

29 septembre, 18h50 Par : Robert Arsenault, blogueur

BONAVENTURE, septembre 2017 – « Femme généreuse, ne pensant qu’aux autres, à qui elle réservait le meilleur de ce qu’elle faisait. Femme d’un temps où l’on renonçait même à son identité […]. Femme  humble et silencieuse, mais aussi femme à la colère refoulée, retenue. » Notre blogueur Robert Arsenault rend ici hommage à cette mère de 14 enfants et à toutes les autres qui ont porté l’avenir en silence.

Quelque chose dans l’air à Bellefeuille
Gaspésie

Quelque chose dans l’air à Bellefeuille

25 septembre, 11h43 Par : Eve Bourret, Unité régionale loisir et sport

PABOS MILLS, 25 septembre 2017 – C’est le grand jour! Nous nous stationnons tout au bout de la route puisque plusieurs parents sont déjà au rendez-vous pour récupérer leurs enfants. On  entend déjà les chants des enfants retentir : « J’ai du soleil au fond des yeux, un ciel dans mes cheveux…». D’emblée, on peut ressentir ce fameux esprit de la Base de plein air de Bellefeuille que l’on doit à l’un de ses fondateurs, Martin Arsenault.

Un personnage qu’on ne peut s’empêcher d’aimer
Gaspésie

Un personnage qu’on ne peut s’empêcher d’aimer

20 août, 12h01 Par : David Lonergan, blogueur culturel

CAP-CHAT, août 2017- « C’est maintenant que commence l’attente et je suis une cancre » (p. 15) affirme la narratrice de À l’abri des hommes et des choses (Éditions Québec Amérique). Attente et difficultés scolaires rythmeront ce premier roman de Stéphanie Boulay, la blonde des célèbres sœurs.

Le gardien des lieux
Gaspésie

Le gardien des lieux

13 juillet, 14h17 Par : Robert Arsenault, blogueur

BONAVENTURE, juillet 2017 - Cette année, comme à chaque début d’été, je prends mon canot fraîchement peinturé, prêt pour une nouvelle saison de pêche au saumon et je me rends sur une batture le long de la rivière, près de chez moi. Là, je fais un bon feu avec les morceaux de bois laissés par la crue récente et je prépare mon dîner cuit sur braise de bois accompagné d’un bon « thé de batture ».