Art, culture et loisirs

Théâtre à Paspébiac : la petite histoire du TRAC

Par Geneviève Gélinas, journaliste, graffici.ca
Au fil des ans, des milliers de jeunes de la Gaspésie et d’ailleurs ont présenté leur travail à leurs pairs à l’occasion du TRAC.

Au fil des ans, des milliers de jeunes de la Gaspésie et d’ailleurs ont présenté leur travail à leurs pairs à l’occasion du TRAC. Photo : Offerte par le TRAC

PASPÉBIAC, mai 2018 – PASPÉBIAC – Le 26e Festival du TRAC a lieu ces 10, 11 et 12 mai à l’école polyvalente de Paspébiac, reconnue pour sa concentration théâtre qui a accueilli plus de 2000 jeunes au fil des ans. GRAFFICI résume ici les origines et la genèse du projet.

Les racines du théâtre jeunesse à Paspébiac remontent à 1967, alors que l’enseignant Wilfrid Joseph met en scène une pièce avec des adolescents. En 1992, l’école secondaire offre la première cuvée de son programme Arts-études aux élèves de 3e, 4e et 5e secondaire, l’atelier de théâtre La Passerelle.

Dès la fin de l’année scolaire 1992-1993, le premier TRAC permet à des jeunes de la Gaspésie et du reste du Québec de montrer leurs créations et de partager leur passion du théâtre. 

Aujourd’hui, environ les trois quarts des élèves de 3e, 4e et 5e secondaire à l’école de Paspébiac participent au programme Arts-études, pour un total de 80 jeunes qui font du théâtre presque tous les jours.

« On est fiers de notre concentration. On ne sélectionne pas. Tu peux venir si tu as un problème d’apprentissage ou de comportement. Et il n’y a pas de coûts d’inscription. On a eu une élève en chaise roulante, une élève sourde. L’important n’est pas de performer ni d’apprendre le métier, c’est de prendre la parole et de vivre l’expérience de monter sur scène », explique Nancy Gagnon, enseignante en théâtre et présidente du TRAC.

Le TRAC 2018 accueillera environ 120 jeunes, qui présenteront leurs créations à leurs pairs, en plus d’assister à des spectacles professionnels.

-30-

À lire aussi :

José Babin : apprendre à créer

Tania Duguay-Castilloux : « happée » par le théâtre

 

5 commentaires

ednarmillagros ednar a écrit le 13 septembre 2019

Offre de prêt entre particulierVous avez besoin de prêt pour votre construction, projet immobilier,création de votre propre entreprise, remonter votreactivité personnelle, vous avez un vœux à réaliser,. Vous qui êtes endifficulté, vous qui aviez des échéanciers non payées, vous qui aviezdifférent problème. Je suis disposé à vous aider. Vous devez êtrecapable de me rembourser et suivre mes conditions bien favorables.Cela vous facilitera la vie .Contactez moi pour plus de amples informations!e-mail: ednarmillagros01@gmail.com

starjack io a écrit le 27 août 2019

I'm glad I found this web site, I couldn't find any knowledge on this matter prior to. Also, operate a site and if you are ever interested in doing some visitor writing for me if possible feel free to let me know, I'm always looking for people to check out my web site.

starjack io a écrit le 27 août 2019

I'm glad I found this web site, I couldn't find any knowledge on this matter prior to. Also, operate a site and if you are ever interested in doing some visitor writing for me if possible feel free to let me know, I'm always looking for people to check out my web site.

DJOGBE FIFA a écrit le 20 mai 2019

Retour d'affection : le succès des rituels d'amour. Le Vaudou offre bien des possibilités exceptionnelles pour tous les problèmes de retours d'affection,car les rituels effectués selon les règles de ses cérémonies magiques font appel non seulement aux grands esprits de la passion des hommes, mais aussi au coeur même de la chair vivante. C'est une alliance subtile et secrète de sons ancestraux, d'incantations magiques, de symboles telluriques, de substances et de lumières issues de bougies consacrées, le Vaudou n'est pas une magie en soi, c'est une religion qui concentre la puissance des esprits avec la force brute de la vie CONTACT MAITRE DJOGBE FIFA Téléphone WhatsApp : +22 999 80 31 73 E-mail: occulte01@hotmail.com SiteWeb: https://www.travauxoccultes-retouraffectif.com/ Page facebook: https://www.facebook.com/travailocculteprofetionnel/?modal=admin_todo_tour

UNCLCC-BDRIJ a écrit le 6 mars 2019

Selon un rapport du groupe américain de sécurité informatique publié en avril 2014 cité par l’AFP, la France, l’Allemagne, l’Angleterre et la Suisse ont été les pays les plus touchés par la cybercriminalité. Les cybercriminels tirent avantage des vulnérabilités liées aux logiciels, aux matériels et aux comportements humains en ligne. Ils cherchent, entre autres, à usurper les renseignements personnels et commerciaux en recourant à la fraude et à l’extorsion. Les cybercriminels qui ciblent les pays de l’Europe mènent leurs activités à l’échelle mondiale, souvent depuis des zones hors d’atteinte des organismes européens d’application de la loi. En phase de la Stratégie internationale de cybersécurité, le gouvernement français crée l’Unité Nationale de Coordination de la Lutte Contre la Cybercriminalité (UNCLCC). Cette unité a pour rôle d’assurer la coordination des enquêtes sur les dossiers de cybercriminalité en France, de collaborer avec des partenaires à l’échelle internationale surtout en Afrique. Elle permet également aux citoyens français et aux entreprises de signaler les cybercrimes grâce au Centre Antifraude qui est sous la direction du Ministère Public. Les techniciens en criminalistique sont affectés dans toutes les Brigades Départementales de Renseignements et d’Investigations Judiciaires (BDRIJ). Ces techniciens en collaboration avec les gendarmes doivent s’adapter à l’évolution rapide des dossiers de cybercriminalité et des délits informatiques. Si vos comptes bancaires ou vos cartes de crédit font l’objet d’un cybercrime, ou que vous faites l’objet d’une quelconque arnaque, alors n’hésitez pas à déposer une plainte en ligne à la BDRIJ et prenez soin de conserver le numéro du rapport pour référence ultérieure. Adresses : brigadesdepartementales@gmail.com / unclcc-bdrij@outlook.fr NB : Dès que vous les contactez, ils vous redirigeront vers les adresses professionnelles afin que les échanges soient sécurisés.

Envoyer un commentaire

Votre commentaire pourrait être modéré ou retiré s'il ne respecte pas notre politique de publication.