La Gourmande

SAUTÉ DE SAUCISSES AU POMMES DE CHEVREAU

Par Caroline Landry, blogueuse, graffici.ca
Sauté de saucisses aux pommes de chevreau de la Ferme le Caprivore, pomme, miel, piment et ciboulette

Sauté de saucisses aux pommes de chevreau de la Ferme le Caprivore, pomme, miel, piment et ciboulette Photo : Carolyne Landry

BONAVENTURE, 16 mars 2016 - La Ferme le Caprivore est une nouvelle entreprise située à Bonaventure. Ils élèvent des chevreaux mâles et font de ces adorables créatures de super bonnes saucisses pleines de saveurs!

J’ai un faible pour les saucisses, les piments, le miel et les pommes. Le tout ensemble, c’est comme un feu de Bengale entre mes deux oreilles.

Confession : c’était pour déjeuner.

Come on!

Si t’es capable de manger le classique 2 oeufs, bacon, saucisse, jambon, p’tite patate, fèves au lard, toasts au beurre, confiture, petite viennoiserie, crêpes et sirop d’érable dans la même assiette... Excuse-moi, mais t’es capable de manger à peu près n’importe quoi pour déjeuner.

Moi pour déjeuner, tu peux me faire manger n’importe quoi.
De la pizza? Pas d’problème.
Du macaroni, du steak, de la truite? En fait, n’importe quel restant de la veille qui traine dans le frigo, je suis welling!
C’est pas des jokes, j’ai déjà mangé des morceaux de poulet Dixie Lee frette. Super bien feelé après.
J’mangerais un restant de sauté de nouilles asiatiques à 6h30 le matin avec appétit, pis même pas besoin de le faire réchauffer.

Fais qu’as-tu pensé des saucisses, des pommes pis du miel?

Amène-moi tout ça!

Pis pas de verre d’eau, pas de café, pas de préliminaire, on y va : direct au but.

J’ai un estomac de goéland. Tout y passe. Même des clés de char, j’suis certaine.

Une fois, c’était le lendemain d’un grand souper de famille à la maison. Je me suis levé, j’ai ouvert le frigo et j’ai trouvé un beau pot où y’avait un mix de restant de la veille, genre de la salade de macaroni, du cipaille et autres trucs du temps des fêtes. J’ai crié «Victoire!» et me suis fait un petit bol de ce délice de cuisine maison plein de réconfort, fidèle à ma maman qui sait si bien faire à manger! (Ronronnement)

Plus tard dans l’avant-midi, ma mère à ouvert le frigo et d’un ton de voix sec et très interrogateur, elle nous a demandé :

-Qui a mangé ce qu’il y avait dans ce pot?

J’ai comme figé du coup et j’sais pas pourquoi, mais tout l’monde savait que c’était moi.

-Euh, Caroline? C’était les restants des assiettes des invités d’hier soir que j’ai gardés pour donner au chien.

-Euh?
(...)
J’viens-tu de bouffer un p’tit peu de salive à Papy moi là?
(...)
-Ark!!

Les restants d’assiette de tout le monde! J’ai mis ça dans ma bouche!

-Malédiction!

Le monde me juge!

Cette histoire-là me colle à la peau! Toutes les occasions sont bonnes pour la ressortir, cette vielle paire de bas là! Particulièrement quand y’a un nouveau membre qui s’ajoute à la famille. Suffit juste de parler du chien ou de cipaille et puis VLAN!

-Caroline! Raconte-nous donc la fois que t’avais mangé les restants de table de tous le monde qui était destiné à nourrir Flopy!

Câline!

Pis tout le monde trouve ça drôle! Mais j’vais vous l’avouer : moi-même, je trouve ça hilarant!

Juste dommage que ce ne soit pas arrivé à quelqu’un d’autre!


La recette!

Ingrédients pour 2 personnes
-2 saucisses de chevreau aux pommes de la Ferme le Caprivore
-De l’huile d’olive en quantité suffisante pour faire cuire les saucisses
-Un demi-piment fort émincé
-1 1/2 c. à soupe de miel
-1 pomme et demi coupée en minces tranches
-Environ 1/4 de tasse de ciboulette hachée
-Sel et poivre

Dans une poêle à feu moyen, faites bien dorer les saucisses entières des deux côtés dans l’huile. Retirez-les du feu, coupé les en biseaux en tranche d’environ 1/4 de pouce et remettez-les dans la poêle pour bien faire dorer chaque tranche de chaque côté. Retirez-les du feu et réservez.

Dans la même poêle (non nettoyé) à feu moyen fort, mettez-y les pommes et le miel. Laissez cuire jusqu’à ce que les pommes deviennent caramélisées et ajoutez ensuite les piments, la ciboulette, le sel et poivre. Cuire pendant environ 1 minute puis ajouter les morceaux de saucisse. Laissez cuire encore environ 1 minute, bien brasser et c’est prêt.

On a mangé ça avec des oeufs pochés servis sur un lit d’épinard frais et accompagné de bon pain local. C’était un bon petit-déj, vraiment parfait.

Vraiment parfait!

1 commentaire

Relojes Imitacion a écrit le 23 février 2019

Je suis donc allé sur le site du Comité de la recherche et de la sensibilisation de la Coalition québécoise pour une gestion de l’eau responsable (Eau Secours), où j’ai trouvé des informations intéressantes et pertinentes.

Envoyer un commentaire

Votre commentaire pourrait être modéré ou retiré s'il ne respecte pas notre politique de publication.