Arène politique : Coin gauche, Coin droit

UN SACRÉ COUP POUR LA DROITE?

Par Karyne Boudreau, rédactrice en chef, graffici.ca
L'ARÈNE POLITIQUE DE GRAFFICI.CA met en oppositionles blogueurs Pascal Alain de Carleton-sur-Mer (Coin gauche) et P.A. Beaulieu de Sainte-Anne-des-Monts (Coin droit).

L'ARÈNE POLITIQUE DE GRAFFICI.CA met en oppositionles blogueurs Pascal Alain de Carleton-sur-Mer (Coin gauche) et P.A. Beaulieu de Sainte-Anne-des-Monts (Coin droit). Photo : GRAFFICI

CARLETON-SUR-MER, 19 novembre 2015 — La droite a pris un sacré coup en Gaspésie le 19 octobre. À peine 6 % des votants ont donné leur aval aux conservateurs, seul parti de droite en lice chez nous. L'équipe éditoriale de GRAFFICI a voulu savoir comment nos combattants de L'Arène politique interprètent ce résultat.



L'Arène politique de GRAFFICI.CA met en opposition, dans notre BLOGUE CITOYEN, les blogueurs Pascal Alain (Coin gauche) et P.A. Beaulieu (Coin droit).

Dans le Coin gauche, Pascal Alain de Carleton-sur-Mer, expose sa position, naturellement tournée vers la sociale démocratie. Pour lire le billet de Pascal, cliquez ici.


Dans le coin droit, PA Beaulieu de Sainte-Anne-des-Monts tend à exprimer une vision campée dans l'idéologie de droite, orientée vers le libertaririanisme, favorisant un minimum d’intervention de l’État. Pour lire le billet de PA, cliquez ici.

La question posée à nos deux combattants est déterminée par l'équipe éditoriale de GRAFFICI.CA et inspirée de l'actualité politique. Les lecteurs sont aussi invités à proposer des sujets et à prendre part au débat par le biais des commentaires en bas des textes.

Pour les mordus de politiques, GRAFFICI vous invite à lire aussi l'Éditorial de Gilles Gagné et le Libre Arbitre de Thierry Haroun qui donnent aussi leur opinion sur le résultat de la dernière élection fédérale.

Cliquez ici pour le Libre Arbitre
Cliquez ici pour l'Éditorial

1 commentaire

Relojes Imitacion a écrit le 23 février 2019

Venez les voir éclore et s’épanouir sur scène, laissez-les vous contaminer de leur amour pour la musique et les arts. Qui sait, peut-être que la prochaine étoile montante du Québec se trouve parmi les candidats de l’École Antoine-Roy.

Envoyer un commentaire

Votre commentaire pourrait être modéré ou retiré s'il ne respecte pas notre politique de publication.