Divers

Il n'y a pas pire aveugle que celui qui ne veut pas voir

Par Guy Dugas, blogueur, graffici.ca
Guy Dugas, qui habite Maria, a travaillé tour à tour comme électricien industriel, biologiste puis enseignant, avant d'être mis à la retraite par une maladie dégénérative.

Guy Dugas, qui habite Maria, a travaillé tour à tour comme électricien industriel, biologiste puis enseignant, avant d'être mis à la retraite par une maladie dégénérative. Photo : Offerte par Guy Dugas

MARIA, octobre 2018 – Voilà une phrase qui résume bien l'attitude des gens en général en présence d'une personne handicapée, à moins d'être bien connue de ceux-ci.

Marcher, courir, ou parler normalement, travailler, conduire une voiture, aller à vélo, danser, pêcher, jouer aux cartes…


Il y a une multitude d'activités qui nous sont interdites et toutes sont des deuils, de naissance ou à la suite d’une maladie dégénérative, d’un accident vasculaire cérébrale, d’un traumatisme crânien…


Essayez d'imaginer votre vie si on vous enlevait votre permis de conduire et votre travail, et qu'il vous soit impossible de vous rendre au marché par vos propres moyens pour vous nourrir. Si vous voulez d'autres exemples, il vous suffit d'imaginer les impossibilités auxquelles ces personnes font face tous les jours.


Les personnes handicapées n'ont pas de voix pour crier l'injustice dont ils sont trop souvent l'objet de la part des décideurs de notre société. Voici un exemple : une personne qui ne peut se déplacer à pied sur plus de 100 mètres, mais pour qui l'argent n'est pas un problème, ira s'acheter un quadriporteur sans devoir rien à personne, tandis que celui qui « tire le diable par la queue » avec seulement sa rente d'invalidité et qui n'a pas les moyens de s'en acheter un devra attendre plusieurs mois que les organismes concernés lui en donnent un.


Je vous entends dire « Maudits lamenteux! ».


Il y a vingt ans, j'étais « normal », mon état est dû à une maladie dégénérative héréditaire (symptômes tard dans la vie). Ça aurait pu être un accident de voiture, de vélo ou un AVC (accident vasculaire cérébral), etc.


Je fais désormais partie de ce groupe de personnes défavorisées par le sort. Soyez tolérants car « faire face » n'est pas aisé.


Avant de nous juger, réfléchissez un peu à ceci : on ne sait jamais ce que la vie nous réserve.
Imaginez-vous à notre place !


Note sur l’auteur
Guy Dugas, qui habite Maria, a été électricien industriel, puis biologiste et enseignant. Il a été mis à la retraite par une maladie dégénérative

 

4 commentaires

kodifirestick.info a écrit le 26 mai 2019

I favor your entire range elements, Severely considered quite really liked, You need much more information. using this, entertaining the idea of it to be slightly dependable., Regards quite a lot with regards to teaching.

ellie phimister coat a écrit le 3 mai 2019

Took me time to read all the comments, but I really enjoyed the article. It proved to be Very helpful to me and I am sure to all the commenters here! It’s always nice when you can not only be informed, but also entertained!

Dissertation Writing Services UK a écrit le 28 mars 2019

Your content is out and out splendid in numerous structures. I think this is a benevolent and enlightening material. I have gotten such huge numbers of thoughts from your blog. Thank you so much.

essay help uk a écrit le 29 janvier 2019

Thanks on your marvellous posting. I truly enjoyed reading it very informative article post. I am your big fan Essay Help UK

Envoyer un commentaire

Votre commentaire pourrait être modéré ou retiré s'il ne respecte pas notre politique de publication.